Investissement locatif sans apport

Investir sans apport : préparer le projet

Investir sans apport est possible, mais la première question est : "dans quoi investir ?" Choisir le type de bien locatif, ainsi que son emplacement, se révèlent etre des éléments que vous ne pouvez pas laisser de côté et qui permettront de convaincre votre banquier. Songez aux logements de petites surfaces destinés notamment aux étudiants ou aux personnes âgées, dans des zones à forte capacité ou fort développement. Ils sont le plus à même de vous éviter des vacances dans les revenus locatifs.

N’omettez pas de réaliser un prévisionnel qui prendra en compte tous les coûts auxquels vous devrez faire face (charges, impôts, taxes, assurances). Cet élément sera également un argument pour convaincre votre prêteur le moment venu.

 

Le financement à quelles conditions ?

Selon vos disponibilités financières, mais aussi le degré de rentabilité du bien, vous pourrez décider d’effectuer un apport ou non. Mais les études démontrent qu’un bien financé à 100% par emprunt (éventuellement mis à part les frais de notaire) est le plus rentable en pourcentage. Evidemment, la confiance de votre banquier dépendra de votre capacité d’épargne et de votre taux d’endettement. Et, si vous êtes déjà propriétaire de votre résidence principale, ce sera un plus indéniable. Notez que l'investissement sans apport nécessite de s'endetter à plus de 100% du projet. Ainsi, une opération financée à 120% signifiera que vous empruntez 100% du coup d'acquisition auxquels s'ajoutent les frais de notaire et éventuels travaux pour 20%. Selon l'opération et les frais associés on peut parler d'opération financée à 120% voir 140%. Attention toutefois, le banquier regardera vos états financiers et votre solidité, et le financement d'un investissement sans apport n'est pas automatique, surtout en 2014 avec les niveaux de fonds propres imposés aux banques. Certains de nos clients qui nous font confiance pour investir à Paris empruntent la totalité des fonds nécessaires, la plupart apporte au moins les frais de notaire.

 

Quel type de crédit ?

Enfin, vous déciderez, seul ou avec votre prêteur, du type de crédit immobilier pour investissement locatif le plus avantageux pour vous. Depuis celui à 110% capable de prendre en charge jusque vos frais notariaux, aux “prêts aidés” comme le PTZ+, le prêt employeur, le prêt épargne-logement ou le prêt relais (à éviter autant que possible).De nombreuses options sont possibles pour un financement sans apport. Dans le cas où vous apporteriez des fonds personnels, vous pourriez bénéficier d’un taux revu à la baisse. Il vous restera simplement à opter pour un taux fixe ou variable (de préférence capé). Quoi qu’il en soit, votre prévisionnel guidera tous ces choix.

 

Lors de votre investissement, nous vous accompagnons sur la question du financement en vous mettant en relation avec des spécialistes dédiés capables de vous accompagner.

photo du rédacteur
  • Mickael ZONTA
  • Président, Investissement-Locatif.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • ile-de-france/12-villes-ou-investir-grand-paris

    Projet Grand Paris : Quelles sont les villes à privilégier pour un investissement ?

    Lire l'article
  • investissement-locatif-rentable

    Rendement locatif : Comment l'optimiser de l'acquisition à la location de votre bien ?

    Lire l'article
  • investissement-immobilier-pour-expatries

    Bon nombre d’expatriés français investissent dans l’immobilier en France. Cependant, réaliser des investissements immobiliers en France en étant à distance n’est pas une mince affaire. Voici nos conseils pour simplifier vos démarches et rentabiliser votre

    Lire l'article

Faites le premier pas en prenant RDV.
Notre équipe gère tout le reste.

Prenez rendez-vous avec un de nos conseillers par téléphone, ou dans un de nos bureaux à Paris, Lyon ou Lille.