Comment renégocier son prêt immobilier ?

Au fil des années, il arrive que les taux d'intérêt sur le marché de l’emprunt diminuent. Dans ce cas, vous pouvez revoir la baisse de votre taux et renégocier votre prêt immobilier. Cette option permet à l’emprunteur de réaliser des économies importantes, de diminuer ses mensualités et même la durée de son emprunt. Toutefois, convaincre le banquier n’a rien d’une mission évidente. Cependant, il existe des astuces pour faire pencher la balance en votre faveur. Découvrez dans cet article les techniques pour une renégociation réussie et pour décrocher une réduction de votre taux auprès de votre banque.

Bien préparer son dossier

Avant d’entamer quelconque démarche se rattachant à la renégociation de votre prêt immobilier, assurez-vous que ce type de projet soit rentable. Une simulation de votre prêt avec les nouveaux taux permet d’obtenir une estimation précise des économies réalisées. Une méthode plus simple consiste à comparer votre ancienne échéance avec la nouvelle proposition. Cette confrontation s’effectue sur une même durée de crédit restante. À titre indicatif, vous pouvez effectuer une simulation gratuite en ligne.

Si la durée de votre crédit se trouve réduite ou en cas de mensualités inférieures, cela signifie qu'une renégociation de votre prêt immobilier vous permettrait de gagner de l'argent. Une fois le calcul terminé, vous devez solliciter votre banque par le biais d’une lettre recommandée avec accusé de réception. Cette démarche la prévient de votre souhait de renégociation du prêt immobilier. Voici la liste des pièces que le débiteur doit fournir dans un dossier pour renégocier un prêt immobilier :

  • Papiers d’identité,
  • Livret de famille,
  • Contrat de travail,
  • Relevés de comptes bancaires des trois derniers mois,
  • 3 derniers bulletins de salaire,
  • Derniers avis d’imposition,
  • Quittance de foyer,
  • Éventuels justificatifs des placements ou de l’épargne,
  • Échéancier du crédit actuel. 


À noter qu'un dossier incomplet peut faire l’objet d’une non-validation de votre démarche de renégociation du prêt immobilier.

Connaître les informations utiles pour bien renégocier son prêt immobilier

Il convient tout d'abord de connaître la différence entre la notion de renégociation d’un prêt immobilier et le rachat d’un crédit immobilier.

Renégocier un prêt consiste à réévaluer le taux d’intérêt appliqué en sollicitant sa banque actuelle. Cependant, des frais d’avenant s’appliqueront à cette opération. Vous pouvez également vous tourner vers d’autres établissements bancaires qui vous proposeront des simulations des taux d’intérêt. Il vous reste à effectuer une comparaison et vous en servir lors de la renégociation. Dans le cas d’une renégociation concluante, votre banque actuelle rédige un avenant ou contrat du prêt immobilier.

En cas d’un restant à payer trop faible, la banque conclut que la négociation n’en vaut pas la peine. La raison est que l’opération ne s’avère pas rentable pour elle. À cet effet, elle refusera de revoir le taux du prêt. Par ailleurs, si l’écart de taux après la renégociation s’avère trop faible, la banque peut ne pas prendre en considération votre demande.

À noter qu'au fur et à mesure que le taux baisse, l’opération de renégociation peut s’effectuer plusieurs fois au fil des années. Cependant, le fait de renégocier une seconde, voire une troisième fois votre prêt peut présenter des difficultés. En effet, une banque qui accepte une renégociation fait preuve d’une grande générosité. Elle renonce à une part des bénéfices qu’elle prévoyait sur le remboursement des intérêts du prêt immobilier.

Pour présenter un argument solide à votre banquier, il vous faudra effectuer le calcul suivant :

L'ancienne mensualité - la nouvelle mensualité x le nombre de mois restants à rembourser. Puis, vous allez soustraire le montant des frais d’avenant au résultat.

Par ailleurs, prenez en compte les critères suivants :

  • Durée du premier prêt,
  • Mensualité actuelle,
  • Date de signature de l’offre de prêt,
  • Taux d’intérêt actuel,
  • Revenu net du foyer. 


​​​​​​​À noter que l’opération de renégociation n’est pas très avantageuse pour le prêteur. Néanmoins, certaines banques acceptent cette proposition afin de fidéliser leurs clients.

Faire appel à un courtier pour le rachat de crédit immobilier

Dans le cas où la renégociation du prêt immobilier n’aboutit pas, vous pouvez faire racheter le crédit immobilier par un autre établissement prêteur. Cependant, il est primordial de réaliser une simulation. Cette dernière vous aide à comprendre l’impact de l’opération sur vos finances et le gain de reste à vivre permis par le rachat de crédit.

Avec le rachat de crédit, vous misez sur la concurrence en sollicitant les services d’autres banques. De ce fait, l’emprunteur aura un nouvel établissement prêteur, avenant et assurance emprunteur. Ces points constituent la grande différence entre racheter un crédit et renégocier un prêt.

Pour un investisseur souhaitant faire racheter son crédit, l’idéal est de recourir à un courtier expert en emprunt immobilier. La démarche de rachat de crédit engendre un coût important. En effet, l'investisseur doit payer les pénalités du remboursement anticipé (3 % de la somme due). Par ailleurs, il devra réaliser le bon calcul du montant des frais par rapport aux économies réalisées sur le coût du crédit.

Afin d’assurer l’opération du rachat de crédit, le courtier servira d’intermédiaire unique entre l'investisseur et les banques. En recourant à ce professionnel en rachat de crédit, vous réaliserez des économies et un gain de temps considérable. L’une des principales missions du courtier vise à orienter son client vers la banque la plus offrante. C’est-à-dire, celle qui propose un taux d’acquittement du crédit immobilier le plus bas. En effet, l'établissement bancaire doit proposer une offre alléchante à l'investisseur afin de le convaincre de changer de banque.

Outre les critères indispensables à la renégociation d’un prêt immobilier, d’autres critères entrent en ligne de compte pour votre dossier de rachat de crédit :

  • la nature et le nombre de prêts à racheter,
  • le montant des capitaux restant à rembourser,
  • les taux d'intérêt appliqués à vos crédits,
  • les durées de remboursement restantes.


​​​​​​​L’objectif de l’organisme financier est de s’assurer de la capacité du débiteur pour le remboursement du capital qu’il lui a accordé.

renegocier-credit-immobilier

Respecter les conditions pour la renégociation de son prêt immobilier

Renégocier un prêt immobilier signifie revenir sur les conditions du contrat du crédit immobilier initial. Afin de mener à bien cette action, il faut respecter certaines conditions.

Le bon moment pour renégocier son prêt immobilier

À partir de l’année 2000, le taux des crédits immobiliers n'a cessé de baisser pour atteindre son plus faible niveau en 2016. Cette baisse significative joue en faveur des emprunteurs ayant acquis leurs biens immobiliers avant 2016. Les acquéreurs ne trouvent que des avantages à renégocier leur prêt immobilier en cette année 2022.

Il est de votre intérêt de renégocier votre crédit immobilier quand le taux initial dépasse au moins 0,7 % ou 1 % par rapport aux taux actuels pratiqués. En outre, vous devez également vous situer en début de prêt, notamment dans le premier tiers. En effet, durant cette période, vous versez un pourcentage d’intérêt très élevé lors du remboursement. De ce fait, les avantages conférés par une renégociation de prêt immobilier dépendent du moment de la demande.

Renégocier son prêt immobilier entraîne des frais de remboursement anticipé (IRA) s’élevant à 6 mois d’intérêts sans excéder 3 % du capital restant dû. À cela s’ajoute le montant de la nouvelle assurance emprunteur. À titre indicatif, le capital qui reste à rembourser doit dépasser les 70 000 euros.

Présenter un bon profil d’emprunteur

Les banques se montrent plus clémentes envers les bons clients qui demandent une renégociation d’un prêt immobilier. Toutefois, le bon profil d’emprunteur ne renvoie pas forcément à ceux qui disposent d’une épargne ou trésorerie importante.

En d’autres termes, il s’agit d’un client qui arrive à bien gérer son budget, qui ne connaît pas de découvert ou de complication de paiement. En outre, le bon profil équivaut à un client ayant des revenus réguliers qui lui permettent de se trouver dans une situation financière stable. Ces arguments permettent de mettre toutes les chances de votre côté lors de la renégociation de votre prêt immobilier.

Consentir à ajouter un produit financier supplémentaire

Un établissement bancaire apprécie la souscription d’un produit financier supplémentaire, comme une assurance vie. De ce fait, il a tout intérêt à continuer à gérer votre dossier et sera disposé à répondre à vos demandes, telles que la renégociation de votre crédit immobilier.

Vous pouvez également évoquer vos projets à moyen terme susceptibles d’intéresser la banque. Ces nouvelles perspectives de crédits immobiliers concernent un nouveau prêt pour un membre de la famille, un emprunt pour des travaux de la maison ou d’éventuels placements en vue de la retraite.

Renégocier son assurance emprunteur en même temps que la renégociation du prêt

En cas de défaillance du débiteur (décès ou invalidité), l’assurance emprunteur prend le relais pour payer les mensualités restantes. Cette couverture représente entre 10 et 50 % du coût total du crédit. Renégocier son assurance permet de réduire les cotisations de plusieurs milliers d’euros en fonction du capital emprunté et de la durée du contrat.

En renégociant votre prêt immobilier, vous pouvez soit garder votre assurance emprunteur initiale avec les mêmes conditions, soit la changer. Dans le deuxième cas, vous profiterez d’un taux plus bas sur toute la durée des mensualités. Au moyen des dispositifs d’amendement Bourquin, le débiteur peut changer d’assurance de prêt chaque année à la date d’anniversaire ou de renouvellement du contrat.

photo du rédacteur
  • Mickael ZONTA
  • Président, Investissement-Locatif.com

Ces articles pourraient aussi vous intéresser

  • credit-immobilier/pourquoi-faire-appel-a-un-courtier-immobilier

    Quelles sont les raisons de faire appel à un courtier immobilier ? Découvrez-les dans cet article.

    Lire l'article
  • credit-immobilier/calculer-capacite-emprunt

    A quoi correspond la capacité d'emprunt et comment la calculer ? Découvrez-le dans cet article.

    Lire l'article
  • credit-immobilier/calculer-taux-endettement-locatif

    Le taux d'endettement locatif désigne le poids de vos charges sur votre budget mensuel. Il permet à un établissement prêteur de vérifier votre situation financière.

    Lire l'article

Faites le premier pas en prenant RDV.
Notre équipe gère tout le reste.

Prenez rendez-vous avec un de nos conseillers par téléphone, ou dans un de nos bureaux à Paris, Lyon ou Lille.